12 principes de bases à connaître en UX design

Les principes à connaître en UX design

Vous cherchez à améliorer l’expérience utilisateur sur votre site web ou votre application mobile ? Si c’est le cas, les bases de l’UX design (différent de l’UI design) vous seront d’une grande utilité. L’UX (User Experience) est un ensemble de techniques qui aident à créer une expérience utilisateur optimale sur votre site ou application. Pour concevoir une interface efficace, certains principes fondamentaux sont essentiels à comprendre. Alors, pourquoi ne pas en apprendre davantage sur ce domaine ?

Découvrez dans notre article les 12 principes de bases à connaître en UX design.

Suivez le guide !

Une démarche centrée utilisateur

Tout d’abord, l’UX design se focalise en priorité sur les besoins des utilisateurs. Vous le savez maintenant, dans toute bonne stratégie, chaque action part toujours de votre persona. En effet, vous ne créez pas un site pour qu’il soit juste agréable à regarder, mais pour qu’il apporte une expérience utilisateur unique à votre cible. Pour ce faire, vous pouvez reprendre votre portrait-robot, sonder vos clients, et même mener une nouvelle enquête auprès d’eux.

Posez-leur les questions suivantes :

  • Dans quelles conditions utilisent-ils votre site ? Chez eux, en déplacement ?
  • Quelles sont leurs habitudes ?
  • Préfèrent-ils le mobile ou l’ordinateur (desktop) ?
 
Adopter ces mesures dans votre processus créatif vous aide par la suite à définir vos objectifs et gagner du temps pour la continuité de votre projet. En effet, vous vous assurez de la cohérence de votre site avec ceux qui le visitent, quelles que soient leurs préférences ou habitudes.

Hiérarchiser les informations

La hiérarchisation des informations est un premier principe fondamental de la conception UX. Grâce à lui, les utilisateurs accèdent facilement à l’information recherchée sans se perdre entre les éléments graphiques. Des termes clairs et compréhensibles doivent donc décrire la structure afin que tout le monde se repère. De plus, une architecture bien articulée permet aux designers de créer précisément la structure de leur maquette. Ils choisiront les thèmes qui y seront abordés ainsi que les liens entre eux. En outre, une hiérarchie pertinente fournit un cadre pour réfléchir à l’organisation des contenus.

Le design d'interaction

Une interface doit réagir aux actions faites par l’utilisateur, le guider dans sa navigation et optimiser son parcours. Dans le design d’interactions, les designers se réfèrent aux éléments cliquables que ce soit un CTA, un champ de formulaire, un lien ou une icône.

Pour une meilleure compréhension, ces éléments se distinguent donc du reste de la page par leur forme, leur couleur, etc. Nous parlons ici de l’affordance, un terme courant dans le domaine. Ce dernier représente la caractéristique d’un élément qui suggère à l’usager sa façon d’interagir avec. Par exemple, si le CTA possède la même couleur que le contenu, l’utilisateur ne détecte pas du premier coup qu’il peut cliquer dessus. Il doit donc se démarquer avec un coloris différent pour inciter au clic. 

Soigner l'ergonomie de l'interface

Parmi les principes de base de l’UX design, vous retrouvez la cohérence entre les fonctionnalités du site web et le design. En effet, les deux travaillent dans le même objectif : rendre votre conception facile à utiliser pour l’internaute. L’ergonomie améliore sans équivoque l’interface des applications et des sites web les plus populaires en France. D’ailleurs, nul besoin de réinventer la roue à ce sujet, observez les modèles qui fonctionnent le mieux actuellement sur le marché. La créativité et l’innovation restent toujours de mise, mais dans un principe de cohérence.

Un design simple et intuitif

Des couleurs criardes sur un site, des photos qui bougent dans tous les sens ou en d’autres mots le cauchemar incarné pour les internautes. En surfant sur une interface épurée, l’utilisateur cible rapidement l’information principale de chaque page. Ce n’est donc pas pour rien qu’il se pose en principe fondamental de l’UX design. Cependant, minimaliste ne signifie pas inesthétique bien au contraire, les deux s’allient à merveille. D’ailleurs, une interface simple, intuitive et harmonieuse donne une impression de facilité. En effet, l’internaute s’y retrouve du premier coup d’oeil grâce à l’espace négatif (espace vide). 

Le petit coup de pouce

Comment créer un bon footer ?

La Loi de Fitts

Le saviez-vous ? La psychologie joue une grande place dans les bases de l’UX design. Une des plus célèbres, la loi de Fitts, explique que le temps nécessaire pour atteindre une cible est dépendant de la taille de cette dernière. En d’autres mots, plus l’utilisateur arrive en peu de temps à son objectif, plus il en retire une expérience positive. Dans notre cas, plus un bouton se démarque par son diamètre et sa couleur, plus il est rapide à survoler. Pour cela, les concepteurs d’interface privilégient les gros éléments interactifs comme les CTA (Contactez-nous, découvrir plus, etc.).

Par exemple, sur Airbnb, la barre de recherche est visible dès qu’on atterrit sur la page.

Serial position effect : début et fin

Les utilisateurs se rappellent plus facilement les premiers et les derniers objectifs d’une série selon cette loi de psychologie. Lorsque vous travaillez sur votre menu de navigation, favorisez l’accès aux fonctions importantes dès le début. D’ailleurs, si vous regardez bien, le premier élément d’un site web est souvent la page d’accueil. Pour vous donner un exemple concret, rendez-vous sur Instagram. Au début, vous trouvez la page principale de votre feed et en dernier votre profil, deux fonctionnalités majeures de l’application. 

Le responsive design

Le mobile représente plus de 60 % du trafic web en 2022 (source We are Social). Construire un site sans penser au responsive design apparaît dorénavant comme une perte de temps aussi bien pour le concepteur que pour le mobinaute. D’ailleurs, Google applique même des pénalités si vos pages ne s’adaptent pas automatiquement à la taille de l’écran utilisé. Grâce au responsive design, l’utilisateur navigue sur votre site depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone chez lui ou en déplacement.

Pour vous, cela signifie donc :

  • Prévoir une version mobile avant une version web.
  • Intégrer le responsive dès le début dans le code.
  • Redimensionner correctement les visuels (photos, infographies, slider, etc.).
  • Adapter la taille de la police de caractère, des liens, des boutons et tous les contenus.
  • Maintenir une disposition claire du contenu, du menu et de la hiérarchisation
  • Charger rapidement le contenu, même quand la qualité du réseau diminue.

La loi de Jakob : les habitudes

Encore une loi de psychologie applicable pour l’UX design. La Loi de Jakob sur les habitudes explique que les utilisateurs passent la majorité de leur temps sur d’autres sites. Ils se familiarisent donc à un mode de fonctionnement qu’ils souhaitent retrouver chez les concurrents. La familiarité les rassure, alors dans ce cas précis nul besoin de vous distinguer à tout prix. En effet, cela vous desservira plus qu’autre chose, car l’humain se dirige plus facilement vers ce qu’il connaît déjà.

Par exemple, sur un site e-commerce, le panier se situe en haut à gauche, le logo en haut à droite. Sur les fiches produits, les images se positionnent généralement à gauche et le call to action « Ajouter au panier » à droite. Les internautes s’attendent donc à retrouver cette disposition également sur votre site, au risque de manquer l’information importante et de quitter la page.

Sur BlaBlaCar et Oui SNCF, le moteur de recherche se trouve au milieu de la page et le bouton de connexion dans le header.

L'accessibilité pour tous

24 % de la population entre 15 et 64 ans est touchée par un handicap permanent en France (source Insee). L’accessibilité de votre site consiste à le rendre facile d’utilisation pour tout le monde, y compris les personnes en situation de handicap. Vous améliorez ainsi l’expérience utilisateur tout en vous mettant en conformité avec la loi. Si la montagne semble difficile à gravir, diverses ressources vous aident à atteindre cet objectif comme ce site pour vérifier le contraste des couleurs.

Pour ce faire, respectez certaines règles :

  • Choisir une typographie sans empattement avec une taille comprise entre 14px et 16px ;
  • Respecter le balisage avec les balises hN (H1, H2) ;
  • Respecter le contraste des couleurs pour les personnes malvoyantes ;
  • Utiliser la balise ALT pour les contenus non textuelles comme les images ;
  • Proposer une navigation au clavier ;
  • Respecter les conventions et standards pour la structure des pages ;
  • Éviter la lecture automatique des médias.

La Gamification

La gamification est une stratégie marketing qui tend à se développer dans de nombreux domaines, dont l’UX design. L’objectif de cette méthode est d’engager l’utilisateur dans un processus afin d’atteindre un objectif fixé. Les concepteurs posent des règles claires et évolutives avec un feedback sur les différentes actions accomplies pour provoquer une adhésion volontaire de l’usager. Vous donnez envie de continuer l’aventure proposée avec des badges, des récompenses, des niveaux, etc.

Les UX designer l’emploient pour améliorer l’expérience mobile via des applications ou alors les sites web. Cette technique se développe autour de plusieurs principes communs : la concurrence, la persévérance, la récompense, etc.

Faire des tests d'utilisation

Le dernier principe de base à connaître en UX Design est en lien avec notre premier. Cette boucle commence et finit avec les besoins de l’utilisateur. Afin de créer un site web qui fonctionne, instaurez des systèmes de tests continus. En effet, vous devez sans cesse comprendre les attentes des usagers dans le temps. Ses informations vous servent ensuite à améliorer l’existant avec une navigation toujours plus fluide et intuitive. 

Par ailleurs, les sites web deviennent rapidement caducs avec l’apparition de nouvelles tendances et règles dans ce domaine. Les tests utilisateurs doivent donc valider point par point votre conception. Ces derniers vous permettent d’observer comment les internautes se comportent face à votre interface. Un de vos scénarios vous paraît peut-être logique, mais il ne l’est pas forcément pour un autre individu.

Une question sur une formation ou sur le financement ? Contactez-nous ! 

En résumé...

L’UX design améliore l’expérience des internautes avec des interfaces agréables à parcourir. Les webdesigners soignent non seulement le graphisme au travers des éléments graphiques et de l’identité visuelle, mais également l’interaction avec les utilisateurs.

Découvrir nos formations

Nos formations sont éligibles à 100% au CPF. Vous pouvez donc vous former avec un coût à votre charge de 0€ !

Suis-je éligible ?

Bureautique

Langues

Numérique

Management

Nos autres articles

Comment générer des leads ?
Les moyens pour générer des leads

La mise en place d’une bonne stratégie pour la génération de leads est essentielle à l’acquisition de nouveaux clients et Lire la suite

Comment promouvoir son site internet ?
Promouvoir son site internet

De nos jours, de plus en plus de sites web, sont créés dans différents domaines d’activité. Et il peut être Lire la suite

5 conseils pour rendre son site web performant
Rendre son site web performant

Il est évident qu’un site web non performant et dont le temps de chargement est assez lent n’attire pas le Lire la suite

Comment utiliser Google Business ?
Comment utiliser Google Business ?

Afin d’augmenter ses chances d'apparaître dans les meilleurs résultats de recherche, il existe différentes stratégies webmarketing à mettre en place. Lire la suite

Comment créer une landing page efficace ?
Créer une landing page efficace sur son site web

Créer une landing page sur votre site web paraît aujourd’hui indispensable pour convertir vos visiteurs. En effet, si tous les Lire la suite

Lexique du web
Lexique du web

Le lexique du web est bien large et peut devenir assez compliqué à comprendre pour les personnes qui débutent dans Lire la suite