Comment utiliser son CPF ?

Comment utiliser son compte personnel de formation ?

Souhaitez-vous suivre une formation qualifiante pour acquérir de nouvelles compétences ? Vous ne savez pas comment la financer ou même trouver le cursus qui vous conviendra ? Comme 38 millions de Français en 2020, créez votre compte professionnel de formation (CPF) pour accéder à un catalogue de formation et développer votre employabilité. Dans cet article, nous vous expliquons tout pour utiliser son CPF dans de bonnes conditions.

Suivez le guide !

CPF : définition

Le compte personnel de formation

Avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons un peu de définition.

Qu'est-ce que le CPF ?

Le CPF ou Compte Professionnel de Formation succède au DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis janvier 2019 avec la réforme de la formation professionnelle. C’est un dispositif légal de financement de la formation continue.

On remarque deux grandes différences depuis la réforme :

  • Le CPF se crédite en euros et non plus en heures ;
  • Le compte est dorénavant rattaché à une personne et non plus une entreprise. Vous gardez vos droits même après un licenciement.
 

Néanmoins, l’objectif reste le même : contribuer à l’employabilité et à la formation durant le parcours professionnel. Vous pouvez mobiliser vos droits à tout moment dès lors que vous souhaitez suivre une formation. Chaque année, vous recevez 500€ sur votre compte dans la limite de 5000€. Vous disposez d’un espace sur le site du CPF pour consulter vos droits et les différentes formations du catalogue.

A qui s'adresse le CPF ?

Le CPF permet donc à toute personne active depuis son premier contrat jusqu’à sa retraite d’acquérir des droits pour suivre des formations.

Vous bénéficiez d’un compte si vous êtes :

  • Salarié à temps plein ou à temps partiel, en contrat d’apprentissage ;
  • Demandeur d’emploi ;
  • Jeune sans qualification sortit du système scolaire ;
  • Travailleur indépendant depuis 2018 ;
  • Agent public.

Quelles sont les formations éligibles au CPF ?

Toutes les formations ne possèdent pas l’éligibilité au CPF. Néanmoins, le catalogue propose un large éventail de cursus dans des secteurs divers et variés.

Les formations éligibles au CPF :

  • VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience) pour transformer son expérience en diplôme
  • Diplôme d’état (CAP, AEPE, certification)
  • Bilan de compétences pour réaliser un point sur son parcours professionnel et quelle suite lui donner.
  • Accompagnement à la création d’entreprise pour les indépendants
  • Formations aux langues étrangères
  • Permis B pour se rendre plus facilement sur son lieu de travail.

Comment utiliser son CPF si on est salarié ?

Concrètement, si vous souhaitez vous former, comment cela se déroule-t-il vis-à-vis de votre employeur ? Nous allons voir ensemble deux cas de figure.

Pendant le temps de travail

Si vous souhaitez acquérir de nouvelles compétences durant votre temps de travail, vous devez logiquement prévenir votre employeur. Tout d’abord, montrez-lui le calendrier de la formation et le programme en même temps que votre demande d’absence complète ou partielle. Attention, il n’est pas obligé d’accepter même si une montée en compétences reste toujours bénéfique pour une entreprise

Du point de vue de l’administratif, votre demande doit être déposée auprès de votre employeur 60 jours minimum avant le début d’une formation de six mois et 120 jours minimum pour une formation plus longue. Votre employeur dispose d’un délai de 30 jours calendaires pour vous répondre. De plus, autre avantage non négligeable, votre rémunération reste maintenue durant toute la durée de votre formation.

Hors du temps du travail

Si vous désirez vous former en dehors de votre temps de travail, vous n’avez pas l’obligation de notifier votre employeur. Ce dernier n’aura donc pas connaissance de votre projet et de votre montée en compétences. Vous pouvez ainsi faire coïncider votre emploi du temps personnel avec votre formation. D’ailleurs, dans ce cadre-là, vous êtes libre de vous former sur le sujet de votre choix. De nombreux salariés en profitent pour suivre des cours du soir pour apprendre l’anglaisse former à la bureautique et au numérique.

Se former lorsqu'on est demandeur d'emploi

Comme dit précédemment, le CPF est dorénavant individuel et non plus rattaché à votre poste. Par conséquent, lorsque vous quittez votre entreprise après un licenciement ou une démission, vous gardez les euros capitalisés auparavant. Dans ce cas-là, vous être libre d’utiliser votre cagnotte que vous bénéficiez ou non des ARE (Allocation de Retour à l’Emploi) de Pôle Emploi

En revanche, durant cette période d’inactivité, vous ne recevez pas de nouveaux crédits de formation. Si vous êtes demandeurs d’emploi et que vous souhaitez suivre une formation, n’hésitez pas à vous tourner vers le site du CPF. De plus, les conseillers de cette institution française vous aiguillent dans vos choix pour maintenir votre employabilité. Par ailleurs, si vos droits ne suffisent pas, demandez un abondement auprès de Pôle Emploi pour le reste à charge.

La particularité des agents publics

Tout comme les autres situations professionnelles, l’agent public civil, titulaire comme contractuel, bénéficie de droits à la formation. C’est dans la démarche que le processus diffère un peu pour utiliser son CPF. En effet, vous ne réalisez aucune demande au CPF. Vous effectuez une requête directement auprès de votre employeur, peu importe si la formation se déroule pendant ou hors de votre temps de travail. 

Ce dernier donne alors son avis après avoir reçu le calendrier et le programme de formation. Le service chargé des ressources humaines vous accompagne aussi dans votre démarche. Chaque employeur du service public définit ses propres modalités pratiques pour présenter le dossier, donc renseignez-vous sur le vôtre.

Certaines formations restent prioritaires dans ce secteur :

  • La validation des acquis et de l’expérience (VAE) ;
  • La préparation aux concours et aux examens ;
  • La prévention d’une situation d’inaptitude.

Avoir recours au CPF quand on est indépendant

Depuis le 1er janvier 2018, le CPF est ouvert aux travailleurs indépendants.

Dans cette catégorie, vous retrouvez :

  • Professionnels non-salariés (artisans, commerçant, industriel) ;
  • Travailleurs indépendants ;
  • Artistes, auteurs ;
  • Les professions libérales.
 

En tant que non-salarié, vous alimentez vous aussi votre CPF chaque année grâce à votre contribution au financement de la formation professionnelle. En effet, vous dépendez également du Fonds d’Assurance de Formation. D’ailleurs, c’est ce dernier qui définit une liste de formations possibles en fonction de votre secteur d’activité

Selon de la nature de votre activité, vous dépendez d’un organisme comme le FIF-PL pour les professions libérales ou Vivea pour les agriculteurs non-salariés. De nombreuses formations existent notamment pour accompagner les indépendants dans la création et la reprise d’entreprises.

Comment utiliser le CPF pour se reconvertir

Dans notre vie professionnelle, on est amené à changer plusieurs fois de métier au fur et à mesure des évolutions du marché. C’est pourquoi utiliser son CPF sert également pour toute personne qui souhaite se reconvertir et apprendre de nouvelles compétences. En tant que salariés, faites appel au « CPF de transition professionnelle » ou « Projet de Transition Professionnelle (PTP) ». Lui aussi a remplacé le CIF en janvier 2019. Ce dispositif permet aux salariés du secteur privé de prendre un congé pour suivre une formation certifiante. 

Néanmoins, il est soumis à une règle d’ancienneté selon le contrat CDD, CDI, intérimaire ou intermittent. Par exemple en CDI, justifiez d’une activité d’au moins 24 mois consécutifs ou non dont douze mois dans la même entreprise. Pour vous guider dans cette démarche, bénéficiez d’un accompagnement du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP). De plus, votre rémunération est maintenue pendant la formation.

Une question sur une formation ou sur le financement ? Contactez-nous ! 

Comment faire si le CPF ne couvre pas toute la formation ?

Si le montant disponible sur votre CPF ne couvre pas la totalité de la formation, plusieurs possibilités existent. Dans un premier temps, vous autofinancez la formation. Vous réglerez donc le reste à charge directement via carte bancaire dans votre espace. Néanmoins, selon votre situation, il existe des abondements complémentaires par des organismes extérieurs.

Par exemple si on reprend les cas de figure précédente :

  • En tant que demandeur d’emploi, sollicitez Pôle Emploi pour un financement complémentaire depuis votre espace.
  • En tant que salarié par l’employeur ou un OPCO
  • Peu importe votre statut, la région où l’État peut prendre en charge une partie ou la totalité de la formation.
 

De plus, certains abondements ciblent uniquement des publics particuliers selon leur situation. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes qui proposent cette solution financière.

Les étapes de la démarche pour une formation

Les démarches pour utiliser son CPF sont les mêmes, peu importe votre statut :

1. Créer son compte sur le site du CPF avec son numéro de sécurité sociale

2. Choisir sa formation éligible : n’hésite pas à bien regarder celle qui correspondra le mieux à votre projet professionnel. Ils existent des formations à distance, en présentiel ou avec une flexibilité d’horaires. Prenez bien le temps de vous renseigner et d’aller sur le site de l’organisme lorsque c’est possible.

3. Créer son dossier de formation dans votre espace personnel

4. Envoyer sa demande : l’organisme de formation vous répond sous 2 jours ouvrés

5. Réceptionner la proposition : vous disposez de 4 jours ouvrés pour finaliser votre inscription.

ATTENTION AUX ARNAQUES

Vous avez peut-être déjà reçu plusieurs appels de personnes qui vous parle de votre compte CPF. Parmi ces appels, plusieurs peuvent être une arnaque. Voici donc les informations à connaître pour ne pas vous faire avoir et signaler des escroqueries.

En ce qui concerne les sites de centres de formation, n’hésitez pas à les contacter et vérifier leur éligibilité CPF ! 

En résumé : utiliser son CPF

Utiliser son CPF dépendra tout d’abord de votre statut et de votre projet professionnel. N’oubliez pas, ce compte vous appartient et vous accompagne tout au long de votre carrière. Aves Formation propose des formations éligibles au CPF sur de nombreux domaines tels que la bureautique, le numérique, les langues et le management.

Découvrir nos formations

Nos formations sont éligibles à 100% au CPF. Vous pouvez donc vous former avec un coût à votre charge de 0€ !

Suis-je éligible ?

Bureautique

Langues

Numérique

Management

Nos autres articles

Quel OPCO choisir selon son profil ?
Quel OPCO choisir selon son profil

Depuis 2019, les OPCO ou Opérateurs de compétences remplacent les OPCA traditionnelles dans le cadre de la réforme de la Lire la suite

7 organismes de financement de la formation
Les différents organismes de financement de la formation professionnelle

2 millions, c’est le nombre de dossiers CPF financés en 2021 en France. Ce chiffre en croissance constante nous montre Lire la suite

Pourquoi former ses salariés ?
Pourquoi former ses salariés ?

Le marché du travail évolue sans cesse avec l’apparition de nouveaux métiers et de nouvelles technologies. D’ailleurs, on vit actuellement Lire la suite

Comment choisir sa formation d’anglais ?
Comment choisir sa formation d'anglais ?

Vous voulez commencer une formation pour améliorer votre niveau d'anglais ou pour avoir une certification et vous ne savez pas Lire la suite