Comment réussir son storytelling ?

Les conseils pour réussir son storytelling

Vous avez déjà dû entendre parler du storytelling et de sa puissance pour créer une image de marque mémorable. Le storytelling consiste tout simplement à raconter des histoires (son histoire) pour capter l’attention de sa cible. Cette stratégie de communication se révèle aujourd’hui indispensable pour développer son entreprise. Mais concrètement, comment réussir son storytelling et ainsi faire vivre de vraies émotions à sa cible ? Suivez le guide !

1. Qu'est-ce que le storytelling ?

Utiliser le storytelling pour vendre sa marque

Raconter des histoires est une technique ancestrale qui remonte à la nuit des temps. C’est grâce à ce procédé oral ou écrit que de nombreuses légendes traversent les siècles. Aujourd’hui, le storytelling prend une tout autre dimension pour une entreprise qu’elle travaille en B2B ou B2C. Ce contenu narratif s’inscrit au coeur d’un écosystème bien plus grand qu’est le brand content

Le storytelling permet de diffuser son message principal en fonction d’objectifs pour créer une émotion auprès de votre clientèle. Le but ? Instaurer une image de marque pour établir un lien de confiance et susciter l’achat grâce à ce lien. Dans un monde où l’infobésité reste omniprésente, le storytelling impacte et fait la différence avec une bonne stratégie. Néanmoins, comme toute stratégie de contenu, elle ne se réalise pas aux hasards et suit des procédés narratifs bien précis. 

Le petit coup de pouce

Pour mieux comprendre le sujet, découvrez des exemples de storytelling !

2. Les étapes pour réussir son storytelling

Construire son storytelling avec différentes étapes

Réussir son storytelling passe avant tout par quelques étapes préliminaires. Eh oui, même si on raconte une histoire captivante, rien n’est laissé au hasard.

Définir sa cible

Première question très importante : Qui est votre cible

Si vous êtes déjà une marque établie avec des produits ou des services, vous connaissez sûrement vos personas. Vous avez créé une fiche d’identité et vous les connaissez sur le bout des doigts. Pour susciter une émotion via le storytelling, il est primordial de connaître parfaitement votre clientèle. 

En effet, le consommateur reste toujours plus sensible à des histoires qui lui correspondent, qui reprennent ces codes de langage et sa vision du monde. Le plus dur sera de répondre à cette attente tout en véhiculant les valeurs de votre marque. Plus vous identifiez les désirs de votre persona, plus vous répandrez facilement le bon message pour enclencher un processus d’achat.

Se fixer des objectifs

Comme toute action de web marketing ou de communication, fixez-vous des objectifs. Pourquoi désirez-vous avoir recours au storytelling ? Que souhaitez-vous que votre cible fasse ? 

Ces objectifs peuvent être opérationnels tels que la vente d’un produit, gagner des abonnées, faire adhérer à une cause ou augmenter le trafic de votre site. Vous avez aussi les objectifs éditoriaux comme rassurer le prospect ou sensibiliser les novices. N’oubliez pas que vos objectifs doivent être SMART : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel. Énoncer, je souhaite « accroître mon chiffre d’affaires » ou « multiplier les ventes de cette gamme de produits » ne suffit pas. Vous devez aller plus loin dans votre réflexion pour réussir votre storytelling.

Par exemple : je désire augmenter mon chiffre d’affaires de 25 % en six mois sur cette gamme de produits. Vous êtes ainsi capable de mesurer l’atteinte de vos objectifs à la fin de la période fixée.

Définir sa ligne éditoriale

Maintenant que vous avez déterminé votre cible et vos objectifs, vous allez pouvoir définir votre ligne éditoriale. Avec la connaissance de votre cible, vous êtes en mesure de lui faire passer votre message de la bonne manière. Tout d’abord, quel ton allez-vous utiliser ? Un ton formel correspond mieux à une cible sérieuse sur des sujets plus importants. En revanche, un ton informel s’adapte davantage auprès d’une clientèle plus jeune. Le tutoiement ou le vouvoiement ? Là encore, ça dépend de votre secteur et de votre cible. Allez-vous construire le récit à la première ou à la troisième personne ?

Ensuite, quel format utilisé entre la vidéo, le texte et la photo ? Le storytelling se prête finalement à toute sorte de formats, alors à vous de trouver le plus approprié pour toucher votre persona. Et pour finir, quels canaux de communication allez-vous privilégier ? La télévision, la radio, la presse papier, sur le web ou sur vos médias sociaux ?

3. Le schéma narratif pour réussir son storytelling

Le storytelling et les protagonistes

On entre dans le coeur de l’histoire avec le schéma narratif. Une histoire quelle qu’elle soit ne s’écrit pas au feeling. En effet, elle suit des étapes très précises.

Introduire des personnages

Tout d’abord, on raconte l’histoire d’un personnage central auquel votre cible va s’identifier. Pas la peine de multiplier les personnages, faites simple pour éviter de perdre le consommateur. Mais surtout, choisissez-le bien ! Imaginez si le sorcier à l’éclair ou le plus grand des jedis ne convenait pas. Harry Potter et Stars n’auraient pas eu le succès qu’on leur connaît en librairie ou au cinéma.

Ce personnage correspond donc aux attentes et aux profils de votre cible. D’où l’importance de l’avoir bien définie en amont pour réussir son storytelling. Il s’identifie à lui et crée un lien émotionnel dès les premiers instants. Le héros se retrouve parfois dans la position de narrateur (la marque, l’entreprise ou le service) ou du narrataire (le public cible).

Raconter le contexte et la situation initiale

Dans cette étape, vous détaillez le contexte pour que le consommateur se projette facilement.

Posez-vous donc les questions suivantes :

  • Qui sont les personnages principaux et secondaires ? (protagonistes, antagonistes, etc.)
  • Quelle est la situation de départ ?
  • Quel est le point d’arrivée ?
  • Où se passe l’histoire ?
  • Quel est son problème ? (dont il a conscience ou non)
  • Quelles sont ses forces et faiblesses ?
 
Prenez par exemple la publicité de la sécurité routière avec le personnage Sam. Le point de départ c’est la soirée et le point d’arrivée est le retour à la maison.

Les évènements pertubateurs

On le sait, quel que soit le type de récit, aucun ne se déroule de manière rectiligne. Ce sont les surprises, les rebondissements et l’action qui tiennent l’auditeur en haleine. Racontez une histoire avec une intrigue remplie de péripéties pour votre personnage. Sans aucun élément perturbateur, votre narration manque de saveur et d’une bonne dose de piment. D’ailleurs, l’ennemi de votre protagoniste n’est pas forcément une personne. Dans votre cas, il peut s’agir d’un concept, un obstacle, une rencontre ou une découverte.

Posez-vous les questions suivantes pour travailler ce sur concept :

  • Qu’est-ce qui anéantit les rêves de votre héros ?
  • Qu’est-ce qui heurte le plus votre protagoniste ?
  • Quelles techniques utilisées pour le laisser plus bas que la terre ?
 

Par exemple : Si on prend Apple, l’histoire de la marque a connu de nombreux rebondissements. Certains produits n’ont pas marché, le fondateur s’est fait limoger puis il est revenu.

Les rebondissements

Une histoire linéaire, ça n’existe pas dans une structure narrative. Votre héros passe par de nombreuses péripéties durant sa quête. Une bonne histoire possède forcément ces ingrédients clés qui tiennent le spectateur en haleine. On veut savoir la suite du récit et comment le protagoniste va s’en sortir avec tout ce qui lui tombe dessus. 

Vous avez déjà dû voir ce film ou lire ce livre que vous ne pouvez pas laisser avant de connaître le dénouement. Ici, c’est le même sentiment que vous souhaitez insuffler à votre cible. Pour ce faire, votre héros est également aidé par un personnage secondaire ou un objet indispensable dans son épopée. Il prend la forme d’un ami, d’un mentor ou d’un guide.

La chute

Qu’elle soit bonne ou non, toute histoire se finit d’une manière ou d’une autre. Le héros touche enfin du doigt son rêve, il possède en lui toutes les ressources pour abattre l’antagoniste de sa quête. Pour réussir votre storytelling et émouvoir votre cible, on recommande de créer une fin satisfaisante pour insuffler un sentiment positif. D’ailleurs, on en revient à une de nos premières étapes et l’image que vous souhaitez laisser auprès de votre audience. Vous savez ce qu’elle désire ressentir lorsqu’elle voit vos produits ou vos services.

Garder une porte ouverte avec la résolution

Votre situation finale ne se termine pas forcément sur une fin fermée. De nos jours, les marques écrivent au quotidien leur histoire au fur et à mesure de leur progression. Continuer de promouvoir cette histoire en insérant un call-to-action pour inciter votre auditoire à vous suivre. Respectez également un fil rouge sur le long terme afin de valoriser votre image grâce à cette stratégie de communication. On le voit bien au cinéma, plusieurs films tels que Matrix, Fast and Furious ou Marvel construisent une épopée sur plusieurs volets.

Par exemple : l’histoire d’Apple et de son fondateur fait partie du storytelling de la marque. Leur récit ne s’arrête pas là, il continue de s’écrire à chaque sortie de leur nouveau produit.

Une question sur une formation ou sur le financement ? Contactez-nous ! 

En résumé : réussir son storytelling

Cette stratégie d’inbound marketing est un très bon moyen de développer sa visibilité auprès de ces clients, mais aussi de ces prospects. Le storytelling reste la clé de voûte pour fidéliser sa clientèle et raconter son épopée de manière originale. Maintenant que vous connaissez les secrets de ce mode narratif, regardez la construction des publicités ou le storytelling des marques que vous adorez.

Découvrir nos formations

Nos formations sont éligibles à 100% au CPF. Vous pouvez donc vous former avec un coût à votre charge de 0€ !

Suis-je éligible ?

Bureautique

Langues

Numérique

Management

Nos autres articles

Comment réaliser une étude solide pour connaître son client idéal ?
Créer une étude solide pour connaître son client

Chaque entreprise qui cherche à se développer sait que connaître son client idéal est essentiel pour réussir. Eh oui, en Lire la suite

10 choses essentielles à connaître pour lancer sa communauté
Les essentiels à savoir pour lancer sa communauté

Les entreprises le comprennent bien maintenant, lancer une communauté, créer une relation plus profonde avec sa clientèle. Bien loin de Lire la suite

Les 6 étapes pour créer une proposition commerciale efficace
Les étapes pour créer une proposition commerciale

Créer une proposition commerciale est une étape importante dans le processus de vente pour toutes les entreprises. Bien différent Lire la suite

Les 12 choses à savoir sur le ghostwriting
Les choses à savoir sur le ghostwriting

Le ghostwriting est un mot en vogue dans la sphère du numérique, notamment auprès des dirigeants d’entreprise. De plus en Lire la suite

Les tendances marketing en 2022
Les différentes tendances marketing

L’objectif de toute entreprise est d'accroître son chiffre d'affaires en garantissant la meilleure expérience client et le meilleur taux de Lire la suite

Comment faire un business plan réussi ?
Réussir son business plan

Faire un business plan représente une des étapes clés de la création d’entreprise. Ce document si redouté des entrepreneurs est Lire la suite