Quelles qualités doit avoir un bon recruteur ?

Les qualités d'un bon recruteur

Dans un contexte concurrentiel toujours plus fort, trouver la perle rare est devenu un véritable challenge. Au-delà de leurs compétences métier, la personnalité des recruteurs va avoir une influence directe sur la perception des candidats de leur futur emploi et de leur environnement de travail à chaque étape du recrutement. Pour travailler efficacement et convaincre les meilleurs talents de rejoindre l’entreprise, il est donc crucial de disposer de certaines qualités humaines. Quelles qualités doit avoir un (bon) recruteur ? Réponse dans l’article.

1. Faire preuve de curiosité, une qualité que doit avoir un bon receruteur

La curiosité est une qualité indispensable pour les recruteurs. Pour cause, vous devez adapter vos méthodes de recrutement à l’évolution des tendances des besoins des candidats, des techniques et des outils utilisés. Une veille continuelle doit donc être menée sur ces points, mais également sur tous les sujets connexes (psychologie, marketing, RH, etc.). Et parce que votre temps est précieux, organisez votre veille efficacement : abonnez-vous à des newsletters, participez à des webinars et/ou rejoignez des groupes de communauté RH.

Vous êtes missionné pour sourcer des candidats ? Allez les chercher là où personne ne les attend. N’ayez pas peur de tester de nouvelles approches. Pendant l’entretien, essayez de voir au-delà de ce qui est écrit sur le CV des candidats. Intéressez-vous vraiment à eux. Notez également que certains postulants ont tendance à embellir leurs expériences. Posez-leur des questions pour vérifier leurs informations et éviter une erreur de recrutement. Mais attention ! La curiosité a ses limites. Vous n’avez en aucun cas le droit de questionner le candidat sur sa vie privée.

Le petit coup de pouce

Comment recruter sur LinkedIn ?

2. Être bon communiquant

Les futures recrues sont souvent stressées à l’idée de passer un entretien. Certaines le cacheront mieux que d’autres, mais d’une manière générale, l’enjeu est tel que cette entrevue a tendance à nous angoisser. Votre capacité à bien communiquer vous aidera à mettre les candidats en confiance. Soignez le premier contact et veillez à ce que les échanges (mail, téléphone) soient toujours clairs tout au long du processus de recrutement. Les mots que vous utilisez sont importants. Tout comme votre langage corporel. Mettez à l’aise les candidats, soyez avenant et adoptez une attitude positive pour leur donner envie de s’exprimer sans blocage.

3. Se montrer empathique

Chaque candidat arrive avec son histoire, son expérience et ses enjeux personnels. Éprouver de l’empathie, c’est être capable de se mettre à la place des autres, comprendre au-delà des mots et percevoir ce qu’ils ressentent sans pour autant être en accord avec tout ce qu’ils disent. En d’autres termes, c’est tout simplement montrer qu’on est humain. Certaines personnes rencontrent parfois des situations difficiles et ont besoin d’un emploi, mais ne correspondent pas au profil recherché. Prendre la peine de donner un retour même lorsqu’il est négatif est une preuve de respect et montre que vous ne les considérez pas seulement comme des “CVs”.  

Le petit coup de pouce

Les 5 meilleurs livres sur l'empathie

4. Faire confiance à son instinct

Prenons un exemple. Il arrive parfois que sur le papier, un candidat matche mieux avec les attentes de l’entreprise qui recrute. Il a le niveau d’expertise idéal, les diplômes qui vont bien. Mais son comportement nonchalant et désintéressé pendant l’entretien vous met la puce à l’oreille. À côté, vous rencontrez un autre postulant ayant moins d’expérience, mais qui présente visiblement bien plus de motivation et d’enthousiasme à l’idée d’intégrer l’entreprise. On recrute un employé pour ces compétences, mais ses qualités personnelles et son savoir-être sont également très importants. 

Et dans ce cas précis, votre instinct vous pousse à croire que l’entreprise à tout intérêt à recruter cette deuxième personne. Vous connaissez les besoins de votre employeur, ses objectifs, sa vision. Suivez votre intuition et ne vous fiez pas seulement aux critères professionnels définis sur la fiche de poste. 

Le petit coup de pouce

Comment faire une fiche de poste ?

5. Être à l'écoute

Il y a une différence entre entendre et écouter : entendre ce que le candidat vous raconte, c’est-à-dire percevoir les sons qui sortent de sa bouche (tout en pensant déjà à la prochaine question que vous allez lui poser) VS écouter ce candidat pour tenter de comprendre les besoins et les motivations qui l’animent. Aussi, pour qu’un recrutement aboutisse avec succès, l’écoute doit être à double sens. Vous devez écouter le candidat d’une part, mais également l’employeur, ses enjeux, sa vision, ses besoins sur le poste et donc ses besoins en compétences.

6. Faire preuve de persévérance

Certaines entreprises rencontrent des difficultés à embaucher. Il faut dire qu’entre :

  • Les retards dans les process voire l’annulation du recrutement ;
  • L’employeur qui décide de ne pas garder le candidat sélectionné par vos soins (et qui paraissait pourtant parfait) ;
  • Le refus du candidat qui s’est vu proposer une meilleure offre ailleurs ;
  • Ou encore le ghosting des postulants qui ne donnent subitement plus signe de vie malgré les relances ;
 
Eh bien, trouver le bon candidat prend du temps. Il faut être capable de gérer l’imprévu et montrer de la persévérance à toute épreuve.

7. Faire preuve de réactivité

Une fois le recrutement lancé, le traitement des candidatures doit être optimal. Vous permettez ainsi à l’entreprise de trouver rapidement la perle rare qui viendra compléter ses équipes. Quant aux candidats, cela leur permet de ne pas attendre des semaines (voire des mois) avant d’avoir une réponse pour s’engager ou bien continuer de postuler en cas de refus.

Cette qualité peut également venir appuyer la précédente dans le sens où en cas de retournement de situation de dernière minute (un candidat vous fait faux bon, la direction souhaite finalement figer le recrutement), vous devez être capable d’envisager de nouvelles perspectives rapidement.

 

8. Être diplomate

Mettez-vous à la place du postulant. Ça n’est jamais évident de se voir refuser un poste auquel on aspirait. Certains le voient comme un échec. D’autres se retrouvent parfois dans une situation très délicate. Même si vous êtes obligé de ne retenir qu’un seul candidat pour le job en question, et par voie de conséquence répondre par la négative aux autres, cela ne vous dispense pas de faire passer le message de manière claire, aimable et respectueuse.

 

9. Être bon vendeur (mais pas vendeur de rêve)

Un excellent recruteur doit avoir la fibre commerciale. Non, vous ne vendez ni de produit ni de service. Mais vous faites en quelque sorte la promotion de votre entreprise (ou de celle de votre client si vous travaillez en cabinet de recrutement) pour donner envie au candidat d’accepter le poste. Le choix du postulant se fera d’une part sur la nature des missions, les challenges à relever, son rôle dans l’entreprise. Et d’autre part sur l’ambiance au sein de la structure, la culture et les valeurs qu’elle partage.

Gardez à l’esprit qu’aujourd’hui les travailleurs ne cherchent plus seulement un salaire pour payer les factures à la fin du mois. Ils veulent avant tout évoluer dans un environnement professionnel épanouissant et motivant. Vendez le poste. Mais mettez également en avant tous les points forts de l’entreprise. Parlez des avantages qu’elle donne à ses employés.

Et surtout : soyez transparent et restez dans le « vrai ». 

Le petit coup de pouce

Comment recruter à distance ?

10. Être organisé

Votre capacité à bien vous organiser influe sur l’efficacité du processus de recrutementOublier d’envoyer des mails (ou le transmettre aux mauvaises personnes), arriver en retard à un entretien (ou l’oublier tout simplement) ou bien annuler une entrevue à la dernière minute… Tous ces couacs peuvent être évités avec une bonne organisation.

Comment ? En utilisant par exemple un logiciel de recrutement pour gérer les candidatures depuis un seul et même outil, en créant des process pour alléger la charge mentale et être mieux concentré, ou encore en synchronisant votre agenda avec l’ensemble des collaborateurs concernés pour pouvoir gérer les entretiens et les appels en fonction des emplois du temps de chacun.

Apprendre à vous organiser permet finalement d’assurer plus de fluidité dans vos actions quotidiennes, de gagner en productivité, en efficacité (et en sérénité).

Et après le recrutement ?

Bonus : être disponible

En fonction de l’étendue de vos missions au sein de l’entreprise, vous êtes peut-être chargé d’accueillir les nouvelles recrues. Votre rôle de recruteur ne s’arrête alors pas à la sélection des candidats. Vous incarnez en quelque sorte une référence à qui ils vont pouvoir se tourner. Rendez-vous disponible pour que leur intégration se fasse dans les meilleures conditions, en cas de questions ou de zones d’ombres à éclaircir. Embarquez les nouveaux arrivants dès ses premiers pas dans l’entreprise grâce à une stratégie d’onboarding bien ficelée.

Une question sur une formation ou sur le financement ? Contactez-nous ! 

En résumé...

La curiosité, la capacité à bien communiquer, l’empathie, l’instinct, le sens de l’écoute, la persévérance, mais également la réactivité, la diplomatie, la fibre commerciale et la capacité à bien organiser son travail sont les qualités qu’on attend d’un bon recruteur. Vous cochez toutes les cases ? Félicitations ! Vous avez repéré un ou plusieurs points à travailler ? Vous avez maintenant toutes les clés en main pour rectifier le tir et mener votre prochain entretien de recrutement d’une main de maître. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action.

Découvrir nos formations

Nos formations sont éligibles à 100% au CPF. Vous pouvez donc vous former avec un coût à votre charge de 0€ !

Suis-je éligible ?

Bureautique

Langues

Numérique

Management

Nos autres articles

La trousse à outils des ressources humaines
Les outils utilisés par les ressources humaines

Que vous ayez besoin de former un nouveau collaborateur, d’embaucher une nouvelle recrue ou de former votre équipe en interne, Lire la suite

Quel est le rôle des ressources humaines ?
Le rôle des ressources humaines

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il n’y a pas que l’entreprise qui est concernée par les ressources humaines. Toute Lire la suite

Comment valoriser l’investissement des salariés en formation ?
Comment favoriser l'investissement des salariés au travail ?

Les entreprises investissent de plus en plus dans la formation de leurs salariés. L’idée est de permettre à chacun Lire la suite

La reconnaissance au travail
La reconnaissance au travail

La reconnaissance au travail est une question importante pour plusieurs personnes. En effet, il est important de remercier vos Lire la suite

Le licenciement au travail
Le licenciement au travail

Le licenciement est un état de la relation contractuelle, qui signifie le rompre définitivement par la volonté d'une des parties, Lire la suite

Comment préparer l’accueil d’un alternant en entreprise ?
Préparer l'accueil d'un alternant en entreprise

Vous vous apprêtez à accueillir un nouveau salarié en alternance ? Excellent ! Votre mission à présent est de faire Lire la suite